Home
80% des citoyens de Mercier en faveur d’un vote Reviewed by Chai 101,9 FM on . Les 26 et 27 mars dernier, les résidents de Mercier étaient invités à participer à un sondage téléphonique commandé par la Fraternité des policiers de Châteaugu Les 26 et 27 mars dernier, les résidents de Mercier étaient invités à participer à un sondage téléphonique commandé par la Fraternité des policiers de Châteaugu Rating: 0

80% des citoyens de Mercier en faveur d’un vote

Les 26 et 27 mars dernier, les résidents de Mercier étaient invités à participer à un sondage téléphonique commandé par la Fraternité des policiers de Châteauguay au sujet d’un éventuel référendum sur la création d’un service de police indépendant pour la municipalité de Mercier.

Réalisé par la firme Léger auprès de 500 répondants, ce sondage téléphonique révèle que 80% des citoyens sondés sont en faveur de la tenue d’un vote public afin de décider s’il y aura la création d’un tel service. Des résultats dévoilés par François Lemay, président de la Fraternité des policiers, qui insistait sur son désir de coopérer avec Mme Lise Michaud, mairesse de Mercier. « Nous sommes certains que la Ville saisit la clarté de ce message et confirmera au cours des prochaines heures son intention de tenir un vote sur la question. Rappelons qu’elle s’est déjà prononcée pour une plus grande démocratie à la Ville de Mercier, particulièrement dans le dossier des pompiers. Nous demandons à Mme Michaud simplement de réitérer, aujourd’hui, les idéaux qu’elle défendait avant de se présenter à la mairie ».

11091369_10155358360110551_716923222_n

François Lemay, présentant les résultats du sondage réalisé par la firme Léger

Par ailleurs, ce sondage révèle que 50% des citoyens estiment que leur sécurité est en jeu dans ce dossier, ce qui, selon M. Lemay, pourrait être compromis. Citant en exemple un événement de juin 2014, M. Lemay a également rappelé la rapidité des policiers au sein de la Fraternité, et la force de leur nombre « La proposition est de diminué les services, et notons qu’aucune économie n’est garantie. Si la Ville de Mercier va de l’avant avec sa proposition, ils créeront le plus petit service de police du Québec et n’auront pas suffisamment d’effectifs. Non seulement la proposition de Mercier va à l’encontre de ces grandes orientations, mais en plus, elle limitera clairement la capacité d’intervention des agents au quotidien ».

Les citoyens sont également divisés sur la question des coûts de ce service, alors que 41% estiment que la municipalité ferait des économies, contrairement à 43% qui pensent le contraire. M. Lemay a également profiter d’une question posé lors du point de presse, pour affirmer que la Fraternité des policiers de Châteauguay avait commandé l’étude réelle des coûts reliée à un service indépendant pour la ville de Mercier et que les détails seront annoncés sous peu.

Finalement, la Fraternité réitère son invitation à la population de visiter le www.mercierensecurite.com pour de plus amples renseignements sur le dossier. Contactée à ce sujet, la Ville de Mercier n’avait pas prise connaissance des résultats du sondage, au moment de publier ces lignes. Rappelons également que celle-ci avait tenu à préciser qu’elle n’était pas associée à la tenue du sondage téléphonique qui avait lieu sur son territoire en mars dernier.

Point de presse de M. François Lemay, président de la Fraternité des policiers de Châteauguay:


 

A propos de l'auteur

Nombre d'entrées : 5698

Laisser un commentaire

© CHAI 101,9 FM

Fonctions
Retour en haut de la page